L’esport, ou sport électronique dans sa traduction littérale, gagne un peu plus en puissance chaque année. La discipline occupe également de plus en plus de place dans les cœurs des jeunes générations. Il est même fréquent que l’esport rassemble des millions de spectateurs lors de compétitions sur des jeux célèbres comme LoL, FIFA, Counter Strike, Call of Duty, Overwatch, ou encore Fortnite. A tel point que son entrée aux Jeux Olympiques est débattue avec ferveur ; surtout depuis que l’esport est annoncé aux Jeux Asiatiques de 2022.

Il est cependant normal de se demander si nous pouvons considérer l’esport comme un sport à part entière. Pour y répondre, commençons par revoir quelques définitions essentielles :

Sport : Selon le dictionnaire Larousse, le sport désigne « l’ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.»

Esport : Selon France Esports, « L’esport désigne l’ensemble des pratiques permettant à des joueurs de confronter leur niveau, par l’intermédiaire d’un support électronique, et essentiellement le jeu vidéo, et ce quel que soit le type de jeu ou la plateforme (ordinateur, console ou tablette). »

Quelles similarités entre le sport et l’esport ?

Le langage utilisé : Dans l’esport, comme dans le sport on retrouve des similitudes dans le langage utilisé. Dans les deux disciplines on parle de match, de tournois, de coachs, d’agent de joueur (ou manager), de performance et même de dopage dans certaines situations. Les structures esportives sont également définies comme des « clubs » esport.

Les valeurs véhiculées : Beaucoup de valeurs du sport se retrouvent dans l’esport. Parmi les valeurs les plus fortes, il y a l’esprit d’équipe, l’esprit de compétition, et bien évidemment la performance. Mais aussi la tolérance, le respect (de soi, des autres, des règles du jeu, du tournoi) et la confiance en soi.

La passion : Les sportifs, autant que les esportifs, ont développé un certain talent dans leur discipline. Au début un hobby, une seule raison les a amenés à se surpasser et à se professionnaliser : la passion. La passion du jeu et de la compétition.

L’effort physique et mental : La pratique professionnelle de l’esport requiert certaines aptitudes, physiques comme mentales. Tout comme dans le sport, elles permettent d’être performant et d’exceller dans la discipline. En plus des entraînements techniques, les coachs préparent mentalement les joueurs aux compétitions ! Et malheureusement, on constate également que certains joueurs professionnels d’esport ont déjà eu recours au dopage.

La dimension d’effort physique

Au niveau de l’organisation des tournois, on retrouve la même logique entre le sport et l’esport, avec du spectacle, des récompenses élevées, ou encore la mise en avant de certains joueurs professionnels populaires, qui attirent fans et sponsors. Cependant l’effort physique semble être l’argument principal de certains pour clamer que l’esport n’est pas un sport. Par conséquent on entend souvent que l’esport n’a aucune dimension d’effort ou de performance physique. C’est à la fois vrai et faux, tout est une question de degré de comparaison.

Il ne faut pas oublier que les échecs ou encore le bridge sont considérés comme des sports. Il s’agit donc de savoir où l’on place l’index de comparaison. La pratique de l’esport ne crée par une dépense énergétique semblable à celle de la quasi-totalité des activités sportives. Cependant, pour pratiquer l’esport, des capacités physiques sont requises si les joueurs veulent exceller. Nous pouvons comparer l’esport à certains sports dits d’adresse, plus axés sur la tactique et la précision que sur l’énergie dépensée, comme les échecs, le golf ou encore le tir à l’arc.  Il y a d’ailleurs des contrôles antidopage pour ces disciplines.

Si le sport désigne une motricité à finalité performante, car les mécaniques de jeu requièrent indéniablement de l’entraînement, alors l’esport s’y apparente.

D’ailleurs, connaissez-vous l’étymologie du mot « Sport » ? L’origine du mot vient du mot « desport » en vieux français, qui signifie amusement, divertissement. Il est associé au plaisir physique ou au plaisir de l’esprit. Dons si au départ, il n’y a pas de différence entre le sport et le jeu, l’esport peut indéniablement être considéré comme un sport à part entière.

Partagez notre article à votre réseau !

Inscivez-vous à notre newsletter

Idéal pour faire de la veille marketing dans l’esport business.

Vous êtes bien inscrit. Merci !
Une petite erreur est apparue. Essayez de nouveau.

Ces articles pourraient vous intéresser

Vous avez un projet ?

Contactez-nous !

Nous contacter